fransk-engelsk

24.mai

Two days in the land now…
The sea is all around the city
I can hear « she » is calling me, waiting for Skarv to dance with… once more.

« Dear mother sea I would really like to surf again on your waves…

But remember that I am a « land-fish » , that I can not stay longer with you, on May the 22th was our last dance together… until the next one. »

Two days spending in Kristiansand at Harald and Kari’s house. Kari has been wonderfull with me, she managed to find me my « russe dress », I am sure I am going to make some jealous people in France…

---------------------

The journalist/ Hugo

THE JOURNALIST : - What did you learn on this trip ?
HUGO : - How to cook…

J :- What did you expect before the trip ?
H :- To share a human being adventure…

J :- How was it ?
H : - « don’t worry, be happy… »

J :- What did you really like to see ?
H :- We went accross small harbors when it was foggy, it looked like ghost city… The big waves I shot with my video camera on top of Skarv… Those houses with a « grass roof »… This tiny king’s passage not so far away from Kristiansand…and many things else…hé !hé !hé…

J :- What about Norwegian people ?
H : - They are very open –minded, nice and gentle, and I guess they really like France and french people…

J : - What about Harald ?
H : -He’s crazy ! Have you seen his last pictures (laughing.)… He has« walked on his father’s steps » . He has made a big connection between members of his family, which is strong… He has kept his child soul with him which is very healthy…

----------------------

So what else to write my dear addicted Harald’s web-site ?

Do it like Harald ! Make some trip ! Look into yourself as deeply as possible , follow your own path, be as patient as possible like sailors do when they are on sea, keep your mind open and then it will happen what it should be…

O MY GOD it looks to me that I become a little more wise than before ! Is it possible ? Then I must sail again… just to be sure…


THE OLD WISE MAN:- Be patient my young man, the time will come when you will be back on Norwegian sea… Just be patient…

THE YOUNG MAN :- Okay Master, okay…I will wait patiently until the next one, I will looking forward in another sign…

That was your « frenchy » from his last Harbor in Kristiansand, at 21h59 and 35 secondes…biiiiiiiiiiiiiiiiiiiip


21.mai

Little song for lost sailors

When I get lost into me
When my heart is too breaky
When the sky is too cloudy
Take your boat on the sea
Don’t look back, go directly
To the German’s

Oh, oh, oh
The Germans
Whatever weather
Oh, oh, oh
The German’s
No matter of the rain
The German’s
Will be outside, always fishing…

When it doesn’t work between you and me
When life become really heavy
When outside is fucking rainny
Nothing to do, nothing to see
Don’t look back, go directly
To the German’s

Oh, oh, oh
The Germans
Whatever weather
Oh, oh, oh
The Germans
No matter of the rain
The German’s
Will be outside, always fishing…

With your fishing coat
Sometimes orange, sometimes yellow
Outside always you are
And you will be outside for eternity
Just for me
Oh,oh,oh
My Germans

20.mai

Starting from LISTA, the landscape looks so much like Scotland…(i used to be in Scotland 7 years before… I really loved this country.)
BUT IT IS FUCKING RAINING !

God ! It is like my own country I use to grow up (I grew up in Lille, north part of France, close to Belgium, « English rainy weather…like in London ! »)

Like in Scotland .

Scottish people use to say to foreigners :
« if you don’t like the rain…
wait for 15 minutes ! »

Le brunch du jour : A 9h30

Pasta « chuta » : pâtes accompagnés de thon sur coulis de tomates, crème fraiche et brunost fondu.
Pain fabriqué dans la région de Vanse
Margarine à tartiner, brunost, confiture de rhubarbe et framboise.
Salami pour Harald
Café
Boisson vitaminée d’Audun
Bon appetit


I have started to work on my third short film.
It’s name is Harald’s dream

The two others are : Harald’s trip-Fisherman’s friend ( 1mn 16)
I use to be in Bergen (5mn50)


This morning I did some shooting film on the top of Skarv, by the roof, some of the waves were 3 meters big !

18.mai

I feel free.
Living like a nomad in « skarv »
Gentle skarv
You drive me so well
Keep me safety
Feel me free
Free to come
Free to go

Six days living in this boat
I feel I could live like that for a year

Only six days…

Tonight is so calm
So peacefull
I have just finished my second short fim about Harald’s trip, i am exciting to show you my « point of view » my dear Norske kysten’s fan…

Ho !ho !
Harald is just wake up very suddenly by his mobile phone…
My captain is exhausted…but always ready to answer to a fan…

Today a Norske kysten’s addicted fan propose me to give his student red trousers I really would like to get. Thanks you my dear reader !

For tonight my words are dedicaded to you my fellow readers

To all of you
Those I’ve already met
Those I will hopefully meet
And the others…

Hugo at Harald ‘s norske kysten trip 2005

Hugo


 

17.mai

Harald said : « There is no army walking on the street, on May the 17th, this is children’s national fest »

While the old Europe used to show their army forces during their national day, such young nation as Norway celebrate it for their children, for their own future…Pray it will always be like !
I am positively surprise that it could be like that.
I admire you young nation !
You should be very proud of you

So i am on Harald’s trip for 4days now.
I am his official « frenchy cooker »
I am his official « frenchy film- maker »
I shoot lots of pictures as well (about 150 untill now…), some of them are in Harald’s official web-site…I am very proud of it !
(Jesus ! Norwegian girls are so beautifull ! Thanks National Day !)

Hurrah for Norway !

Hugo


16.mai

Nous sommes à Bergen, capitale des fjords.
Dans la ville, on sent que c’est un week-end prolongé et que demain est le jour de la fête nationale de la Norvège.

Hurrah !

Tomorrow will be National Fest !
I will dress myself !
I will carry on my best smile !
I will put my national « sløyfe » on me !
I will sing in my mind !
I will feel like a new norwegian guy !
I will look at my beautifull sisters !
I will take Bergen on me !
I will drink a pils with my brothers !
And sing
and laugh
and dance
in my heart
For this so young nation !
For this so blessed land !
For this so blessed sea
That bring us to
Bergen.

Hugo


 

15.mai

Nous disons que nous vivons sur la Terre.
Lorsque nous pensons au monde, bien souvent nous pensons à la Terre. Or, la Terre est composée en majeure partie d’eau, comme le corps humain d’ailleurs ;
On devrait appeler notre planète « eau »

Nous vivons dans l’eau.
Nous buvons.
Nous mangeons de l’eau.
Nous nous nettoyons, passons de l’eau sur notre corps.
De notre corps sort toute sorte de liquide : larmes, sperme, crachat, muqueuse, sang…

Le bébé se développe pendant trois saisons dans de l’eau, comme un poisson.
Nous avons une fascination pour les animaux marins tels que les baleines et les dauphins (nous les tuons aussi).
Nous sommes des poissons qui vivont sur de la Terre.

ABOUT WATER

We said that we live on the « earth »
When i think about the world, i do think about land.
But earth is mostly composed with water, as the human body.
We should call our planet « water »

We live on the water.
We drink.
We eat water.
We clean our body with water.
From our body get out water like tears, blood or sperm.
.
Baby is growing up for three seasons in the water, like a fish.
We are so fascinated by animals like wales or dolphins (we also kill them…).

We are all fishes which are living in the land.

Hugo


14.mai

WE MADE IT !

Nous avons franchi le STADT !
Nous sommes passé par le « cap Horn » de la Norvège !


Le vent soufflait ce soir-là, les nuages s’accrochaient aux montagnes comme si eux-même craignaient la mer. Harald est resté pendant trois heures, le visage rivé à son ordinateur de bord, car dehors, personne ne savaient faire la différence entre Ciel et Terre. Nous étions comme deux aveugles perdus au beau milieu d’une autouroute, tant nous croisions de navires, cargos, voiliers, rochers, cailloux, oiseaux…
Tels deux néo-vikings nous avons nous contrôler, parvenant tant bien que mal à calmer nos nerfs déjà rudement mis à l’épreuve…

C’est vers 20.00, à l’un des moments les plus critiques du passage, là où Dieu et le Diable ne forment plus qu’une seule et même entité, comme la mer et le ciel, les rocs et les oiseaux, Harald et son volant, ses lunettes aussi devrais-je dire et puis sa console également, enfin bon Harald et son bâteau quoi !
C’est à ce moment là, tu sais ces moments figés, qu’on a l’impression qu’ils durent une eternité, ces moment où l’air est plein d’electricité… C EST A CET INSTANT que, de ma poche, l’air de rien, je sortis nonchalament un paquet de FISHERMAN’s FRIEND…

Harald S : - That’s the very good time for …FISHERMAN’s FRIEND !

Une phrase qui, dans les moments difficiles d’une telle aventure, résume parfaitement la situation, tant le pilote est en connexion avec la nature environnante et farouche….

AU MENU CE SOIR : A la Française…

-Aubergines farcies aux légumes d’Alesund (Selon la façon de Maître Stéphane de Vipass)
-Coca-Cola Chill « Smiley back »
-Crème de Chocolat façon Norvégienne
-Café « Nescafé Gull »

Bon Appetit

Hugo



13.mai

Vendredi 13 Mai : un bon jour pour commencer !

La magie est toujours là ! Harald a réussi à retrouver un homme qui a fabriqué un bateau il y a 25 ans ! cela fait partie d’une biographie qu’il a lue récemment, l’homme paraissait heureux de pouvoir parler de cela, nous avons visité son atelier.

Il faut dire qu’au début Harald doutait de l’utilité de faire ce détour, pensait même aller directement sur l’île où nous avons rendez-vous. Il ne comprenait pas où les protagonistes avaient pu faire construire leur bateau.
Après un court séjour méditatif aux toilettes, il a finalement décidé d’aller jusqu’au fond du fjord ; Quelques minutes plus tard, il a aperçu cet homme et s’est approché, pensant lui demander des informations au sujet du livre.

Harald : « connaissez-vous l’endroit où ce bateau a été construit ? »
Arner : « Oui, c’est moi qui l’ai construit … »

Lorsque la réalité se met à danser avec les envies d’un homme…

Hugo


12.mai

...extrait du carnet de voyage de Hugo...

"Dans le train pour la côte ouest Oslo-Hamar...Normalement je devrais rejoindre Harald S. du côte de Molde... D apres Pelle Ask pense que Harald est tres content de ma venue...pour ma part je le sens tres attentionné.

Ce type est un magicien! Il a reussi à contacter le chauffeur du bus qui doit m'emmener d'Åndalsnes jusqu'à Molde!

Imaginez un peu la tête que je fis lorsque le chauffeur du bus m'a dit au fin fond de la Norvège. "Votre ami m'a téléphoné, ceui qui est en bâteau, il vous attend à Kristiansund..." 10000 questions ont fusé dans mon cerveau!

C'est aux environs de 19h30 que je suis arrivé au terminal des bus là où m'attendais Harald...et son appareil photo...

Hugo


26.april
La côte de la Norvège.

Aujord´hui, le 21 avril, Harald est arrivé a Trondheim. Il a fait le moitié de son voyage qui va jusqu´a Tromsø. C´est a dire un quart du voyage entier, il va aussi retourner a Kristiansand. Le projet est de partir de Tromsø le 9 mai, après avoir passé quelques jour dans cette ville qui est appellée « Paris du nord ».

Il ne s´ennui pas, Harald, il n´a pas le temps. Il y a trop de choses a fair ; lire, reparer, faire des cours, prendre des photos, ecrir, manger, voyager, etc. Il profites aussi de cette occasion de visiter des membres de sa famille le longe de la côte. En descandent c´est sur tout ses amis qui vont avoir le plaisir de le voir. Mais ce qu´il evites sur tout, c´est de parler avec les « natifs » des villes et des vilages. Ils ne parlent que de leurs chiens...

Il fait froid. Ses pieds sont toujours congelés, même s´il a assez chaud au dos, par example. Ce n`est que la laine qui sert a chauffer. Comme a la montagne ; la laine plus pres du corps. Le temperature dans le bateau baisse jusqu´a 0 degrés, sauf quand il trouve un quai avec de l´electricité. Ces jour la il se chauffe avec 18,19 et meme 20 degrés. Quand je lui ai eu au telephone, il avait attrapé un rhume. A cause d´une fuite et donc un odeur assez fort de l´essense (ou diesel?) d´aprés ces pages sur l´internet.

C´est facile de comprendre en regardant ses photos que la vue en grose est très belle. Ce qu´il n´a pas reusit a prendre en photo c´est le phoque qu´il a vue l´autre jour...

Sur ses pages digitales on peut trouver pas mal d`information historique sur sa famille et aussi sur la Norvège. Cette année, 2005, la Norvège fetes son anniversair comme pays independante. Elle s´est liberée de la Suede et du Danemark. La même année son père a Harald est né. Son père etait un vrai norvegien et un homme de la mer.
En 1891 sa grandmere a Harald a dû traversé la mer du Bresil jusqu´a la Norvège seule apres la mort de son premier mari.
En 1985, Nansen et Hjalmar Johansen, ils quitent leur navire et pagayent dans ce paysage de glace pendant trois ans.
Avec la connaissance de cette histoire et avec son 108 Hk (chevaux?) Yanmar, son sondeur à ultra-sons, GPS, autopilot, un double brûleur à gaz, etc., Harald crois qu`il y a une possibilité pour qu`il accomplise son projet...

Moi, une ancienne, mais pas vielle copinne à cet homme merveieux, je lui admire. Pas a cause de ce voyage, mais a cause de son caractère.
Mon francais n`est pas parfait, mais j´espère que ca donne une petite impression de son voyage – et que ca inspire d´aller le joindre.
Bon voyage !

Martha Kjørven (30)